Les bases d’Excel sont simples : une feuille de calcul se compose de lignes, de colonnes et de cellules. Des formules relient ensuite les cellules pour effectuer des calculs, dont vous trouverez ici une introduction.

Comment additionner des nombres dans Excel

Excel ne permet pas seulement d’écrire des chiffres et du texte dans un tableau. Le programme peut également effectuer des calculs complexes.

Démarrez Excel et vous verrez en haut à gauche la cellule entourée d’un cadre noir. Exemple cellule. Vous pouvez y saisir directement une formule. Vous avez toujours besoin de formules lorsque vous souhaitez calculer quelque chose dans Excel.

Saisissez le signe =, c’est-à-dire le signe “est égal”. Ensuite, vous pouvez écrire, comme vous en avez l’habitude à l’école, deux ou plusieurs nombres suivis d’instructions de calcul, par exemple :

Dès que vous appuyez sur la touche [Return], le résultat du calcul apparaît dans le champ, à savoir

Dès que vous cliquez à nouveau sur la cellule, le terme que vous avez saisi apparaît en haut dans la ligne de formule. Vous pouvez également le modifier, c’est-à-dire ajouter d’autres instructions de calcul ou remplacer un nombre par un autre. Exemple cellule animale. Après avoir appuyé une nouvelle fois sur la touche [Return], le résultat correspondant apparaît.

Principes de base d’Excel : comment additionner deux valeurs de cellules

Une feuille de calcul Excel est divisée en cellules. Vous pouvez y écrire des chiffres et ensuite additionner les chiffres de différentes cellules.

En relation  Excel : Comment calculer une date dans le futur ?

Dans la cellule A1, saisissez un nombre, par exemple 100.

Appuyez sur la touche [Flèche droite]. Exemple cellule autotrophe. La bordure noire se déplace d’une cellule vers la droite.

Saisissez ici un autre nombre, par exemple 50.

Appuie à nouveau sur [Flèche droite] : Exemple cellule diploide. Le cadre se déplace à nouveau d’une cellule.

Saisissez ici une formule Excel : Tapez [=], c’est-à-dire le signe égal, puis tapez : A1+B1. Le contenu de la cellule ressemble à ceci :

Appuyez sur [Return] et vous verrez le résultat, dans notre exemple 150.

Si vous le souhaitez, vous pouvez facilement modifier les valeurs de départ du calcul : Cliquez par exemple sur la cellule A1 et tapez ici un autre nombre au lieu de 100, par exemple 200. Tapez ensuite [Return] et le résultat change immédiatement. Pour calculer la somme de plusieurs cellules, Excel dispose de la fonction pratique SUM().

Pour calculer la moyenne de nombres

Avec Excel, vous pouvez facilement calculer la moyenne de plusieurs nombres. Exemple cellule eucaryote. La formule s’appelle MOYENNE.

Dans la première colonne A, écrivez quelques chiffres les uns sous les autres, par exemple :

Appuyez à chaque fois sur la touche [Return] pour passer à la ligne suivante.

Après avoir saisi le dernier chiffre, appuyez à nouveau sur [Return]. Vous vous trouvez maintenant dans une cellule vide.

Tapez un signe égal suivi de la commande MOYENNE et d’une parenthèse :

Après les parenthèses, vous saisissez la plage de cellules dans laquelle se trouvent les chiffres. Dans notre exemple, vous avez rempli les cinq premières cellules de la colonne A, soit A1 à A5 : (Exemple cellule procaryote). Par conséquent, vous saisissez : A1:A5 et refermez la parenthèse (Exemple cellule spécialisée). La commande complète ressemble alors à ceci :

En relation  Excel affiche le nom et le chemin d'accès dans le tableau actuel.

Les deux points signifient : Prendre toutes les cellules de A1 à A5.

Après avoir appuyé sur la touche [Return], vous voyez le résultat : Exemple cellule svt. Dans l’exemple, il s’agit de 28,2.

La formule que vous écrivez dans une cellule est donc composée de chiffres, de références de cellules, d’opérateurs comme le signe plus ou moins ou de fonctions intégrées comme MOYENNE() dans l’exemple. Une fois que vous vous êtes familiarisé avec ces bases, vous pouvez viser les objectifs suivants et utiliser par exemple la mise en forme conditionnelle d’Excel pour donner aux cellules une autre couleur, un arrière-plan spécial ou un autre formatage en fonction de leur valeur.

Créer automatiquement des valeurs de date continues

Les tableaux Excel contiennent souvent des dates, par exemple pour afficher les revenus de certains jours. Exemple cellule unicellulaire. Il est cependant assez fastidieux de taper à la main les dates d’un mois du 1er au 30 ou 31 par exemple.

Saisissez une valeur de date dans la cellule A1, par exemple 1.9.10.

Vous voyez un cadre noir autour de la cellule. Exemple cellule vegetale. En bas à droite de ce cadre, vous voyez un petit point noir.

Cliquez avec le bouton gauche de la souris exactement sur ce point et, tout en maintenant le bouton gauche enfoncé, faites glisser lentement le pointeur de la souris vers le bas.

Faites glisser la zone de date avec la souris.

A côté du pointeur de la souris, vous voyez une valeur de date qui s’agrandit au fur et à mesure que vous faites glisser la souris vers le bas. Cette valeur indique la date qui sera inscrite dans la dernière cellule que vous créez.

En relation  Remplissage automatique dans Apple Numbers

Faites glisser la souris vers le bas jusqu’à ce que vous atteigniez la valeur souhaitée. Relâchez ensuite et les données de date seront automatiquement inscrites.

La plage de dates est maintenant terminée